Franck Kemayou : « Nous venons revaloriser l’art camerounais via le e-commerce »

Le site www.caconshops.com dédié à la vente des objets d’art camerounais a été mis en ligne officiellement le 15 novembre 2017. Dans cette interview, son responsable marketing et communication revient sur les raisons de la naissance de cette plateforme et ses enjeux dans un univers très concurrentiel.

Bonjour Franck. Vous êtes le Responsable communication et marketing du nouveau site de e-commerce caconshops. Présentez-le nous ?

Caconshops est une boutique en ligne qui s’attache à dénicher les plus jolies pièces d’objets d’arts camerounais et ceux issus de son artisanat pour présenter et vendre au public férus de l’art. C’est  une offre sélective et harmonieuse. Sans prétention, c’est la première boutique camerounaise en ligne à proposer simultanément des objets contemporains, des créations artisanales, mais également un diaporama de tout l’art et la culture camerounais.

Comment vous est venue l’idée de mettre sur pied ce projet ?

Ce projet est né du constat selon lequel, le Cameroun dispose d’une pléthore d’artisans dont les objets et les créations croupissent dans l’ombre. Ses différentes œuvres ne sont pas accessibles à une bonne franche de la population. Comment ses artistes pourront-ils se faire de la recette si  leurs produits ne sont pas accessibles, encore moins connues ? Une vitrine en ligne s’avérait donc nécessaire pour permettre à ses artisans et surtout à leurs produits d’avoir une réelle visibilité. Pour nous, l’artiste, pas seulement les musiciens, doit vivre de son art.

Quelle est la différence entre ce site et tous les autres sites e-commerce existants au Cameroun ?

La différence entre caconshops et les autres sites de e-commerce au Cameroun est uniquement  la suivante : Caconshops est une e-boutique spécialisée dans un domaine précis : l’art et ses corollaires. Vous êtes sans ignorer que ce sont les « lésés » du e-commerce au Cameroun.

Dans un pays comme le nôtre où l’art en général (l’art contemporain en particulier) est abandonné à lui-même, comment comptez-vous le sortir de l’obscurité pour la lumière ?

C’est une réelle préoccupation pour nous. En tant qu’artiste, je me sens directement interpelé. Caconshops n’est que le début d’un ensemble de mesure que l’équipe caconshops compte mettre en œuvre pour sortir l’art contemporain et ses artistes de la pénombre dans laquelle ils sont plongés depuis des années. Caconshops comptent organiser, et de façon concrète dans un proche avenir, des foires, des expositions, des ateliers, des résidences et des festivals qui permettront au grand public de comprendre que l’art n’est pas seulement la musique. Ces différents évènements artistiques renseigneront l’opinion publique sur les autres types d’art et contribueront réellement à redorer le blason de l’art contemporain camerounais.

Quel serait l’avantage d’acheter une œuvre sur votre site que dans l’atelier d’un artiste ou lors d’une exposition ?

Sur notre site, les objets n’ont pas le même prix qu’en atelier. Ils ont un rabais de part le contrat qui nous lie avec l’artiste. Sur notre site également, vous pouvez passer la commande pour la reproduction d’un produit qui a déjà été acheté en atelier ou sur le site même. Il convient de noter qu’à partir de notre site, quel que soit le lieu de votre habitation, vous pouvez commander des œuvres dont vous ne verrez jamais l’atelier de l’artiste et dont vous n’assisterez peut-être jamais pour plusieurs autres raisons à l’exposition.

En combien de temps, une œuvre commandée sur caconshops sera livrée à un client lambda présent au pays ou à l’étranger et par quel moyen ?

Au pays et c’est mentionné clairement dans notre conditions de vente présente sur le site, le délai de livraison va de 3 à 5 jours par des agences d’expéditions de colis. En fonction du bon de livraison du client, cela peut se faire par la poste ou par une agence de voyage avec qui nous avons un accord de partenariat. A l’international ; cela peut prendre une à deux semaines en fonction du pays. C’est l’occasion ici pour moi de dire que les achats sur le site peuvent se faire en euro, dollars et franc CFA.

Votre équipe est jeune et cela n’exclut certainement pas le sens du dynamisme que vous voulez insuffler à votre start-up. Et si vous nous la présentait cette équipe.

Exactement, comme vous le dite nous sommes ­7 jeunes à propulser le projet caconshops. Nous avons un General Manager en la personne de Joël NJIKE qui s’assure que le travail se passe bien et surtout dans le but d’atteindre nos objectifs, un Directeur Artistique en la personne de DJOMOU Rodolphe qui s’occupe de la qualité des objets qui sont vendus sur caconshops et du recrutement des artistes partenaires. Deux développeurs web : Freddy Tatou et Kevin Tankui, tous deux ingénieurs en  génie informatique, qui s’occupent du développement du site web. Un web designer en la personne de William Chedjou qui s’occupe de tout ce qui est création des visuels et design de notre site ainsi que de nos différentes pages Facebook ; Twitter et Instagram. Annette Momene, community manager, étudiante-journaliste et moi Franck Kemayou, responsable marketing et communication

Quel message pour conclure ?

Nous invitons simplement tous ceux qui se réclament artistes (écrivains, photographes, peintres, styliste-modéliste, sculpteurs, potiers, vanniers, dessinateurs, cinéastes, musicien, etc.) à venir sur caconshops vendre leurs produits. Caconshops est désormais leur vitrine. Nous profitons pour lancer un appel à tous ceux qui aimeraient investir dans la start-up à nous contacter à l’adresse : contact@caconshops.com ou par appel au 699 28 28 91 ou via notre page Facebook : www.facebook.com/Caconshops

Bonne chance dans cette entreprise

Merci pour l’opportunité que vous nous donnez de parler de cette structure qui, espérons-le,  soulagera les artistes camerounais et leur permettront de vivre réellement de leur savoir-faire.

Entretien réalisé par : Frank William Batchou

Frank William Batchou

Jeune camerounais dynamique et travailleur. Homme à plusieurs casquettes : Journaliste, Blogueur, Social media, manager de l’artiste PAPY ANZA et co-founder de F Square Corporation

Une pensée sur “Franck Kemayou : « Nous venons revaloriser l’art camerounais via le e-commerce »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *