La Banana Republica sous perfusion

Simple coïncidence. Vérité crue. Le livre « Destins brisés, vie dévastée » de Serge Hervé Mbella nous plonge dans un État asphyxié par la corruption, la pauvreté et la terreur. Immersion.

« Destins brisés, vie dévastée ». Après lecture, j’aurai pu rapprocher les faits relatés à un pays bien précis d’Afrique. Les conséquences, je les aurais endossées sans rechigner. Car pour l’auteur, Serge Hervé Mbella, ses écrits ne ciblent pas un pays précis. Par contre, c’est une peinture « de la société africaine que je fais parce que je suis  un écrivain engagé. Je ne l’identifie pas à un pays parce que j’en ai fait plusieurs ». L’homme touche des points et relèvent des événements devenus des puces chez nombre de pays africains : la modification de la constitution pour demeurer « éternel » au pouvoir, les coups d’Etat devenus légion, les crimes rituels, la violence, viol, la pauvreté, le népotisme et la terreur.

L’Etat de la Banana Republica est sous perfusion. Les caisses sont vides. Les dirigeants font recours aux institutions bancaires internationales, encore appelés les bailleurs de fonds, pour faire des prêts. Des mesures d’adaptation sont mises en place pour essayer de sauver le bateau naufragé. Mais pour quelle finalité ? On n’en voit avec les pays de la sous-région Afrique centrale. Une fois de plus, ce rapprochement n’est que fictif. « Destins brisés, vie dévastée », écris en avril 2014 et publié en mars 2016 aux éditions l’Harmattan Guinée, ce livre de 66 pages crève les abcès couverts et expose les blessures béantes maltraitées. Ces écrits sont « un combat pour la justice, la paix et l’amour », a expliqué Serge Hervé Mbella de passage à Douala.

Écrivain prolixe

L’écriture, il l’a débuté très tôt. « J’écris depuis l’âge de 25 ans », rappelle-t-il. Et depuis lors, beaucoup de textes ont défilé. Aujourd’hui, ce sont des publications officielles. Le même mois de la sortie de « Destins brisés, vie dévastée », Serge Hervé Mbella a publié chez Edilivre France, « Racines perdues » qui relève la perte de l’identité d’un enfant expatrié et adopté par un couple expatrié qui, en grandissant, découvre des clivages à cause de sa peau. Retourné au près des siens, il est confronté à un problème de double identité. Bref, c’est l’histoire d’un enfant qui doit s’accrocher à la vie. La même année, deux mois après et chez le même éditeur, il publie « Mes derniers instants » qui s’inspire de la vie du légendaire Nelson Mandela. Il s’agit d’un enfant parti très tôt en Europe pour des études et décide plus-tard d’y retourner. Il pensait que l’Afrique était maudite jusqu’à ce qu’il découvre autre chose.

En janvier 2017, l’homme ressurgit avec « Tragique destinée de l’humanité », une fiction, qui met ensemble la dualité de la vie entre Dieu et Satan, l’homme et sa réalité. Sur son profil facebook, l’écrivain camerounais annonce dans les prochains jours la sortie de son cinquième roman intitulé « Vies en fumée » aux éditions Edilivre. Son souhait est de « publier minimum 4 ouvrages en 2017 », clame-t-il. Et ça a bien commencé d’ailleurs ! Ancien enseignant en hôtellerie et restauration, Serge Hervé Mbella travaille actuellement en Guinée Conakry comme directeur de qualité, hygiène, santé et sécurité.

Frank William Batchou

Frank William Batchou

Jeune camerounais dynamique et travailleur. Homme à plusieurs casquettes : Journaliste, Blogueur, Social media, manager de l’artiste PAPY ANZA et co-founder de F Square Corporation

3 pensées sur “La Banana Republica sous perfusion

  • 14 avril 2017 à 19 h 20 min
    Permalink

    We’re a gaggle of volunteers and starting a new scheme in our community. Your website offered us with valuable info to paintings on. You have performed an impressive task and our whole group shall be grateful to you.

    Répondre
  • 14 avril 2017 à 20 h 00 min
    Permalink

    You actually make it seem really easy together with your presentation but I in finding this topic to be really something that I think I’d never understand. It kind of feels too complex and very large for me. I am looking forward to your subsequent submit, I will try to get the grasp of it!

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *