Plaidoyer pour la QHSE dans nos entreprises

A travers un forum prévu à Douala du 27 au 28 avril 2017, les experts vont plancher sur l’impact de la QHSE sur la performance des entreprises dans un monde connecté.

La scène est devenue courante chez les voyageurs au niveau des aéroports étrangers. En occurrence ceux venant d’Afrique. Il suffit que votre « ndolé » suinte juste un peu, que le douanier hume une odeur venant de votre bâton de manioc ou qu’il aperçoive un paquet de chips faite par votre femme ou votre maman pour tout balancer à la poubelle. Impossible de franchir la barrière avec ça ! La raison de ce rejet est simple : « le produit ne respecte pas les normes (standard ou international)». Il est temps « d’amener les entreprises locales, Pme et surtout les startup, à intégrer la QHSE (Qualité, Hygiène, Sécurité et Environnement) qui peut générer de nombreux emplois. Sans démarche QHSE, l’entreprise perd énormément en terme de finance, de personnel, de temps, de clients… », précise Roland Kwemain, chairman de Go Ahead Africa avant d’ajouter : « Cette mise en place d’une démarche QHSE opérationnelle et normative va permettre à nos entreprises de faire face aux APE récemment ratifiés par le gouvernement ».

Lire aussi : Cacao ivoirien : Accroître la production par la technique d’embryon jeunesse

Pour comprendre l’importance et le management de la QHSE dans les entreprises, un forum est organisé par Go Ahead Africa en partenariat avec l’Ecole supérieure pour la qualité, l’environnement, la santé et la santé en entreprise (ESQESE) de l’Université catholique de Lyon en France. Cette deuxième édition se tiendra les 27 et 28 avril 2017 au siège du Gicam à Douala. Elle est placée sous le thème : « L’impact de la QHSE sur la performance des entreprises dans un monde connecté ». Ce forum, qui regroupera plus de 200 chefs d’entreprises, professionnels et étudiants QHSE, est un espace d’échange, des formations et ateliers thématiques animés par des experts internationaux : Claire de Mazieres, directrice de l’ESQESE Paris, Jean-Charles Beyssier, référent santé, David Gbedemah, consultant expert méthodes et qualité, Denis Reymermier, consultant, auditeur et formateur HSE, Pierre-Alain Pignolet (tous) venus de France, Roland Kwemain et Emile Désiré Singeh du Cameroun.

Les objectifs tactiques et spécifiques de ce forum, d’après le comité d’organisation, reposent sur quatre points essentiels : « Renforcer les capacités des acteurs et professionnels des entreprises, fournir une sphère pour la vitrine des meilleures pratiques QHSE, accompagner les entreprises à s’approprier leur propre démarche QHSE, et fournir une sphère pour la mise en réseau entre les entreprises locales, internationales et les experts ». Cette plateforme se positionne comme un espace de plaidoyer pour la QHSE, les étudiants et experts QHSE au Cameroun. Ils ne doivent plus chômer parce qu’ils sont une pièce maîtresse dans les entreprises d’un pays qui se veut émergent dans un proche avenir. Une prise de conscience sur l’apport des QHSE est nécessaire.

Frank William Batchou

Frank William Batchou

Jeune camerounais dynamique et travailleur. Homme à plusieurs casquettes : Journaliste, Blogueur, Social media, manager de l’artiste PAPY ANZA et co-founder de F Square Corporation

4 pensées sur “Plaidoyer pour la QHSE dans nos entreprises

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *