Chronique d’un voyage kamikaze (4)

Les passagers dorment à même le sol comme du bétail entassé dans un enclot. Certains s’allongent même sur les autres comme deux amoureux dans leur lit du crime. Pour se rendre à la douche, il faut sauter sur eux comme dans un jeu de saut mouton. Même les contrôleurs n’échappent pas à ça. En plus, ils sont muets à ce sujet comme des carpes. Obligé de faire comme eux…

Lire la suite